L’ordination en trois questions

Date de publication :01 juin 2017
By Bruno Druenne
par le Père Stéphane Duteurtre, Supérieur du Séminaire de Paris

© mavocation.org

Le sacrement de l’ordination, qu’est-ce que c’est ?

L’ordination, qu’on appelle aussi le sacrement de l’Ordre, est un sacrement que reçoivent des hommes qui sont associés à la mission du Christ pour conduire son Eglise à travers le temps et dans tout l’espace du monde. Pour comprendre cela, on peut se souvenir des deux choses que dit Jésus au jour de l’Ascension aux apôtres qui sont réunis autour de lui :

  • « Allez, de toutes les nations faites des disciples. » (Matthieu 28, 19)
  • « Et voici que moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28, 20)

Cela nous aide à comprendre que c’est bien Jésus qui concrètement conduit son Eglise à travers l’Histoire. Il la conduit par son Esprit Saint d’abord, par sa Parole et par les sacrements. Et en même temps, il confie cette charge de conduire son Eglise à des hommes : les apôtres, qui vont se choisir des successeurs : les évêques. Puis ces successeurs d’apôtres, dès le début de l’Eglise, se choisissent aussi des coopérateurs, des collaborateurs, à qui ils confient une partie de leur charge : ce sont les prêtres et les diacres.

Le sacrement de l’Ordre se donne donc selon trois degrés : évêque, prêtre et diacre.

 

Qui est concerné par l’ordination ?

De même que Jésus a appelé 12 hommes : les 12 apôtres, de même à travers l’Histoire, c’est lui qui continue d’appeler des baptisés pour les associer à sa mission. Pratiquement, cet appel sera porté dans l’Esprit Saint, il sera aussi relayé par l’Eglise. On ne s’autoproclame pas candidat, c’est toujours en réponse à un appel.

Pour bien préparer la réponse à cet appel, il y a besoin d’un temps de formation. Pourquoi ce temps doit-il être long ? Il y a deux raisons. Pour préparer son cœur afin que cette réponse soit une réponse généreuse, une réponse vraiment libre à l’appel du Seigneur. Egalement pour préparer son intelligence, la laisser être façonnée par la Parole de Dieu, la laisser accueillir toute la sagesse théologique de l’Eglise. Et enfin pour apprendre tout ce qui est nécessaire à cette mission de prêtre, d’évêque ou de diacre.

 

Comment se passe la messe d’ordination ?

La messe d’ordination se déroule le plus souvent dans la cathédrale. Elle est présidée par l’évêque en présence du Peuple de Dieu. Ceux qui sont ordonnés sont ordonnés comme serviteurs – on dit : comme « ministres » – pour le Peuple de Dieu. Il est donc bon que le Peuple de Dieu soit présent.

Pratiquement, l’ordination est donnée par un geste et une parole. Ce geste, c’est l’imposition des mains de l’évêque sur celui qui reçoit l’ordination. Cette prière, c’est la grande prière que prononce l’évêque – prière d’ordination qui est différente pour les évêques, les prêtres et les diacres – et dans laquelle l’évêque demande au Seigneur qu’il comble des dons de l’Esprit nécessaires pour la charge.

Après ce geste et cette prière qui font l’ordination, il y a des gestes complémentaires ou des gestes explicatifs qui manifestent un peu mieux, un peu plus concrètement, la nature de la mission. Par exemple, l’évêque va recevoir l’anneau, la mitre, le bâton pastoral, la crosse. Le prêtre va recevoir le pain et le vin qu’il sera chargé d’offrir dans la messe. Le diacre va recevoir l’Evangile qu’il est chargé de proclamer, d’annoncer et de vivre.

[note complémentaire : la célébration des ordinations peut durer jusqu’à 2h30]

par le Père Stéphane Duteurtre, Supérieur du Séminaire de Paris

© mavocation.org

 

Leave a Reply