Ordination : les gestes et leur signification, en bref

Date de publication :01 juin 2017
By Bruno Druenne

Invocation à l’Esprit-Saint

On invoque l’Esprit de Dieu qui est celui agit dans tous les sacrements et qui va transformer un homme pour qu’il devienne prêtre.

Engagement de l’ordinand

L’évêque interroge à 6 reprises l’ordinant et ce dernier, en répondant favorablement, s’engage à être un prêtre au service des hommes et de l’Église, par la célébration des sacrements et l’annonce de l’Évangile.

Litanie des Saints

On confie le futur prêtre à la prière de tous les saints et à la grâce de Dieu. L’ordinand s’allonge (prostration) sur le sol en signe d’abandon à Dieu et de don total de lui-même.

Imposition des mains et prière d’ordination

Par l’imposition des mains de l’évêque, de tous les prêtres et la grande prière d’ordination, le candidat reçoit le don de devenir prêtre.

Remise de l’étole et de la chasuble

Le nouveau prêtre reçoit les vêtements de son nouvel état. Il n’est plus seulement lui-même mais maintenant il représente le Christ.

Onction du Saint-Chrême

L’évêque consacre avec le Saint-Chrême (huile sainte) les mains du nouveau prêtre. Les mains du prêtre sont l’outil par lequel il accomplit son ministère : bénir, pardonner, consoler et célébrer la messe.

Remise de la patène et du calice

Le nouveau prêtre reçoit le pain et le vin qu’il prendra chaque jour de sa vie pour célébrer la messe et prier pour le monde entier.

Geste de paix

L’évêque donne un baiser fraternel au nouveau prêtre. Les autres prêtres donnent également un baiser fraternel au nouveau prêtre, pour manifester qu’ils sont membres du même ordre.

une_onction_mains_beimg_9371_2_

Leave a Reply